Jean Pierre MAGGI – Le BLOG

Avancées sur le dossier « Réhabilitation du Canal du Rove »

Ce 21 mars au matin, je me suis entretenu avec Dominique Hucher au sujet de la réhabilitation du Canal du Rove. Dominique Hucher est ingénieur, ancien élève de Polytechnique  et membre du Conseil général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD), une instance consultative et technique placée sous l’autorité du ministère de l’Ecologie. A ce titre et consécutivement à la question que j’ai posée au gouvernement en février dernier, il a été missionné par la ministre Ségolène Royal pour auditionner l’ensemble des acteurs locaux impliqués sur cette question majeure pour notre territoire et la qualité de vie de ses habitants.

M. Hucher m’a fait part de la volonté de la ministre d’ « avancer au plus vite » sur ce dossier.  Plusieurs hypothèse de travail sont encore à l’étude et devront faire l’objet d’un accord entre les différents acteurs, notamment le Département et la Région.

Le projet le plus vraisemblable porterait à ce stade sur la construction d’u bassin alimenté par une pompe côté Estaque (entrée Sud du tunnel) et la projection de cette eau vers l’entrée Nord par un tuyau qui passerait par la galerie traversant actuellement les 200 mètres de zone éboulée à l’intérieur du tunnel. Ce projet, qui porterait sur 13 millions d’euros, permettrait d’alimenter l’Etang du Bolmon  – et donc indirectement l’Etang de Berre – à hauteur de 4m3/seconde, soit 345 600m3/jour.

Un accord avait déjà été trouvé sur un financement de 8 millions d’euros dans le cadre du « contrat d’Etang ».

Après avoir rencontré plusieurs experts scientifiques et techniques, M. Hucher a entamé avec moi une séquence d’entretiens avec les élus de notre région. Il devrait, entre autres, prochainement rencontrer le président du GIPREB, ancien maire de Berre l’Etang, M. Serge Andreoni.

J’appelle de mes vœux la mobilisation de tous les acteurs concernés pour parvenir à des avancées rapides, concrètes et financées pour ce beau projet, pour redonner vie à cette gigantesque mer intérieure grande comme une fois et demi Paris et ainsi renforcer la crédibilité de sa candidature à une inscription au patrimoine mondial de l’Unesco, portée par mon collègue Gaby Charroux, député maire de Martigues.

3 Commentaires
  • Venterekli on 22 mars 2017

    Tout d’abord merci pour votre implication. Pourquoi une pompe ? Quelle serait l’alimentation de ce procédé ? Solaire ? Les élus de l’Estoque seraientils

  • guy imbert on 23 mars 2017

    Bravo. Enfin une approche efficace, raisonnable et réaliste. Que de temps perdu en vains discours.
    j’aimerais rencontrer M. Hucher et lui fournir les éléments dont nous disposons, ainsi que quelques idées de
    valorisation immédiate et inattendue, qui l’étonneront très certainement.
    G.I.

  • la favouille on 27 mars 2017

    Un film DELPHINOVORE circule sur internet et parle de mettre des dauphins dans le canal, ce qui serait super. Ca parle aussi d’éponges qui produisent des remèdes miracles pour le cancer. Avez vous pensé à les cultiver dans le tunnel puisque les éponges se cultivent ? Comment faire que les travaux ne détruisent pas ces éponges ? Est-ce pas un probleme à cause de la convention de Barcelone qui les protège ? Personne n’a parlé de ça…

Laisser un commentaire